Zoom : des téléchargements en hausse de… 1 270% avec le Covid-19 – JDN


Zoom : des téléchargements en hausse de... 1 270% avec le Covid-19

[ZOOM] En un mois, le coronavirus ayant précipité le télétravail dans beaucoup d’entreprises, le nombre de téléchargements quotidiens de la déclinaison mobile de l’application de visioconférence a été multiplié par 12 pour dépasser 2 millions le 22 mars.

[Mis à jour le jeudi 26 mars 2020 à 17h12] A l’heure où l’épidémie de Covid-19 submerge l’Europe et les Etats-Unis, les télétravailleurs se ruent littéralement vers Zoom. D’après des chiffres de Learnbonds.com, glanés à partir de la plateforme d’analytics Appfigures, la déclinaison mobile de l’outil de webconférence a vu son volume quotidien de téléchargements exploser de 1 270% entre le 22 février et le 22 mars 2020, pour atteindre un pic de 2 millions de downloads lors de cette dernière journée. Sur les trois premières semaines de la période, la version de l’application pour Android reste largement en deçà de son équivalente pour iOS (voir la courbe ci-dessous).  Mais à partir du 17 mars, elle passe en tête. Le 22 mars, elle se hisse à 1,3 million de téléchargements, contre 0,7 million pour l’app iOS. Sur l’ensemble du mois étudié, les deux versions totalisent 17,2 millions de téléchargements.

Le 26 février 2020, Zoom indiquait avoir gagné 2,22 millions d’utilisateurs mensuels depuis le début de l’année, contre une hausse de 1,99 million sur l’ensemble de 2019.  Une explosion qui porte le volume d’utilisateurs mensuels de la plateforme à plus de 15 millions. Et c’est pas fini. Mercredi 18 mars 2020, Zoom se hissait en tête des applications les plus téléchargées aux Etats-Unis sur l’App Store et Google Play. 

Arborant une ergonomie simple et moderne, Zoom recouvre les principaux cas d’usage de la web conférence, du chat et la réunion en ligne au séminaire digital pouvant accueillir jusqu’à 10 000 participants. Zoom permet de créer une salle virtuelle dans laquelle les collaborateurs peuvent interagir aussi bien depuis leur ordinateur que depuis leur tablette ou leur smartphone. 

Dans sa version gratuite, Zoom permet de prendre en charge jusqu’à 100 utilisateurs simultanés. © JDN / Capture

Fondé par Eric S. Yuan, ex-vice-président ingénierie de WebEx (un autre outil de visioconférence), Zoom a levé pas moins de 145,5 millions de dollars depuis sa création en 2011.  Dans son dernier Magic Quadrant sur les technologies de web conférence (voir ci-dessus), le Gartner classe Zoom dans son carré des leaders. 

Mis en œuvre par quelque 65 000 organisations à travers le monde, Zoom offre une expérience et une ergonomie des plus intuitives. Pour l’utiliser, il suffit d’ouvrir un compte sur Zoom.us puis de lancer une vidéoconférence via laquelle on pourra rassembler différents collaborateurs distants.

Pour obtenir Zoom, il suffit de télécharger l’application sur le site de Zoom, simplement en procédant à une inscription. La version gratuite de la solution permet une utilisation professionnelle, avec un nombre de meetings illimités, mais affiche une limitation à 100 utilisateurs et des réunions plafonnées à 40 minutes.

L’application Zoom offre une réelle simplicité d’utilisation. En fonction des besoins, plusieurs offres sont disponibles, avec différentes options, comme l’intégration de l’application avec les outils de planification tel Google Agenda ou encore la monétisation et la mise en place de sondages. La solution Zoom est simple, mais son potentiel est impressionnant.

Zoom propose une option qui permet d’enregistrer une réunion ou une intervention, avec la possibilité d’utiliser un tableau blanc virtuel, ce qui est idéal pour des formations en ligne par exemple. Les réunions en ligne peuvent également être enregistrées sur le cloud pour être visionnées plus tard.

La solution Zoom est en plein essor depuis quelques années dans le monde, et notamment en France où elle séduit de plus en plus d’entreprises de différents secteurs. Parmi ses références clients dans l’Hexagone, Zoom compte notamment Deezer, Havas ou encore Sanofi.

L’un des atouts de Zoom réside dans sa version gratuite. Principales limitations de cette dernière : un nombre d’utilisateurs plafonné à 100 et des réunions plafonnées à 40 minutes, comme indiqué plus haut. Des forfaits payants sont évidemment disponibles, selon la taille de l’entreprise et les besoins en matière de réunions et de vidéoconférences. Ils vont jusqu’à 19 euros par mois et par animateur, et une capacité de 1 000 participants par réunion, avec possibilité notamment de prendre en charge la téléphonie. « Le coût d’achat des solutions de réunion de Zoom est généralement inférieur à celui de la plupart des concurrents », précise le Gartner dans son étude de marché 2019 sur les outils de visioconférence.

Magic Quadrant 2019 du Gartner sur les technologies de web conférence.  © Gartner

Plusieurs options plus spécifiques sont également proposées, notamment le webinaire vidéo qui permet de rediffuser en direct une réunion sur YouTube par exemple, ou encore des intégrations aux système de téléprésence de Polycom ou de Cisco. 

Là où Zoom se concentre sur la visioconférence, Microsoft Teams est avant tout une messagerie collaborative conçue pour le travail en équipe. Zoom est d’ailleurs utilisable dans Teams via une extension ad hoc. Reste que Microsoft Teams intègre lui-aussi des fonctionnalités de visioconférence, notamment celles issues de Skype for Business. Les deux offres sont donc de plus en plus concurrentes. Dans son Magic Quadrant 2019 centré sur les solutions de conférences à distance, le Gartner classe d’ailleurs également Microsoft parmi les leaders du secteur (voir ci-dessus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *