«La 5G nest pas une urgence pour la France: repoussons lattribution des fréquences» – Le Figaro

TRIBUNE – Il serait souhaitable de reporter à la fin de 2020 ou au début de 2021 les enchères visant à l’attribution des fréquences 5G, argumente Martin Bouygues, le PDG du groupe Bouygues.

Par MB

Martin Bouygues
Martin Bouygues Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

L’épidémie de Covid-19 a conduit à suspendre la procédure d’attribution des fréquences 5G: les enchères, qui devaient avoir lieu ce printemps, ont été reportées à juillet ou septembre. Je pense qu’il faut être pragmatique: la situation du pays, qui se relève avec difficulté d’un terrible cauchemar sanitaire humain et économique, commande de repousser de quelques mois supplémentaires l’attribution des fréquences 5G. J’appelle le gouvernement et le régulateur à tenir compte des éléments qui suivent pour prendre cette décision de bon sens.

En premier lieu, il faut rappeler que si la 5G est une technologie prometteuse, elle est loin d’être mature. C’est pourquoi repousser les enchères de quelques mois ne présente aucun risque de déclassement ou de retard pour l’économie française. La 5G offrira, c’est vrai, des débits supérieurs et une latence améliorée pour le trafic de données mobiles, mais les smartphones qui permettront d’utiliser complètement les capacités de la 5G ne vont arriver sur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *