Le père fondateur du bitcoin vend-il son trésor de guerre? – Le Temps

La planète crypto est en émoi. Un compte de bitcoins, ouvert le 9 février 2009, soit un mois après la création de la monnaie virtuelle, a vendu 50 pièces le 20 mai. Le montant représente l’équivalent de près d’un demi-million de francs. Mais c’est surtout le symbole qui est de taille. Est-ce Satoshi Nakamoto, le pseudonyme du fondateur lui-même (ou de son groupe d’amis), qui est à l’origine de la transaction? Est-ce le signe que le cours est trop élevé?

Grâce à la blockchain, le traçage d’une transaction est possible. Les 50 pièces vendues cette semaine appartiennent à l’un des tout premiers investisseurs, peut-être même au créateur du bitcoin lui-même ou à son groupe. Mais l’identité exacte du vendeur reste inconnue.

Le retour d’une légende

Satoshi Nakamoto est lui-même resté mystérieux. Il posséderait un million de bitcoins acquis en minant les 20 000 premiers blocs de la chaîne. Le père de la première cryptomonnaie avait disparu de la scène après son geste fondateur pour réapparaître en 2011. Il avait alors avoué qu’il était passé à autre chose et ne reviendrait plus. La transaction du 20 mai est-elle un signe du retour de la légende de Satoshi Nakamoto?

A lire aussi: La baisse du salaire des mineurs fait bondir le bitcoin

La nouvelle du déplacement de 50 bitcoins a été signalée par un tweet de l’analyste de la blockchain Whale Alert. La transaction a été fractionnée avec la vente de 40 puis de 10 bitcoins, selon le site Thecointribune.com. «Les spécialistes sont très attentifs aux développements de certains «wallets» dont ils savent qu’ils ont été minés lors des débuts de la cryptomonnaie en 2009 et qui par conséquent représentent une grande valeur monétaire. Ces investisseurs de la première heure sont davantage intéressés à vendre de gré à gré que sur des marchés reconnus afin de rester le moins visibles possible», estime Laurent Kssis, directeur général de 21 Shares, un émetteur de trackers ETP sur cryptomonnaies, à Zurich.

Baisse du cours

Sur le marché, les investisseurs ont réagi en vendant la monnaie virtuelle. Le bitcoin a cédé plus de 4% pour s’échanger autour de 9000 dollars vendredi. Est-ce par crainte de la vente d’une partie du trésor de guerre de cet acteur de la première heure?

L’origine du vendeur ne correspondrait pas aux adresses de compte connues pour appartenir à Satoshi Nakamoto, selon le site spécialisé Coinspeaker. Par contre, elles pourraient provenir de son cercle d’amis proches. Il est aussi possible qu’un investisseur ait découvert un ancien portemonnaie électronique contenant ces 50 bitcoins.

A lire aussi: Le bitcoin au révélateur du coronavirus

«Les raisons d’une variation du cours sont d’autant plus difficiles à avancer que le bitcoin n’a pas de valeur intrinsèque mais ne dépend que de l’offre et de la demande», indique Laurent Kssis.

Techniquement, le cours est très volatil et oscille entre 8800 dollars et 9800 dollars, à son avis. Mais une vente d’un demi-million de dollars ne justifie pas une forte chute du cours. Le marché est devenu plus mature. Laurent Kssis prévoit l’entrée «dans une période de transition durant laquelle le cours devrait probablement encore s’effriter, avant qu’il ne reparte à la hausse en raison de la popularité croissante du bitcoin et de ses vertus de protection contre les risques financiers».

La première transaction qui avait permis de financer le bitcoin remonte au 22 mai 2009. Il s’agissait de l’achat de deux pizzas pour 10 000 bitcoins de l’époque. Personne ne saura ce qu’il adviendra du produit de la vente des 50 bitcoins de cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *