High-tech: le test multimédia du flamboyant Huawei P40 Pro 5G – Le blog high-tech et telecom

Le Huawei P40 Pro et son bloc optique Leica.

Le Huawei P40 Pro et son bloc optique Leica.

Après une brillante première impression nous avons poursuivi le test du magnifique Huawei P40 Pro 5G, élaboré en partenariat avec Leica pour la photo. Toujours séduits par son dos gris nacré aux reflets subtils qui lui confère une patine très haut de gamme, nous l’avons soumis à la question. Que vaut l’ultime étalon de Huawei à 999 francs ou 899 euros, privé des services de Google? Test multimédia.

Après avoir pu apprécier la qualité de la finition, rehaussée par un cadre métallique, la mise en marche de ce concentré technologique, capable de gérer deux cartes nano-SIM 5G, se fait à la vitesse de la lumière. Si l’on utilise son Huawei ID, on peut aisément récupérer les données de son Huawei précédent. Que dire du processeur maison Kirin 990 combiné à 8 Go de mémoire vive pour 256 Go de stockage?

Android 10 avec EMUI 10.1

On se précipite dans l’AppGallery de Huawei, censée remplacer le Play Store de Google. On y trouve quelques applications suisses, d’innombrables jeux et AnTuTu light, qui nous permet de réaliser un petit benchmark. On arrive à 469’000 points contre 522’000 pour un Samsung Galaxy S20 Ultra. Pas de doute, on est dans le haut de gamme. (Fiche technique).

D’ailleurs, ça se vérifie dans la navigation générale ou lorsqu’on passe d’une application à une autre. Encore une fois, Huawei montre sa parfaite maîtrise d’Android, qu’il booste à l’aide de son ultime surcouche EMUI en version 10.1, dont les nouveautés sont présentées dans le document disponible dans notre test précédent. Superbe!

Quelles applications?

Après ce premier choc, on se demande donc comment on peut vivre sans les applications Google. Pas de panique, outre l’AppGallery de Huawei, il est possible de télécharger une application nommée AppSuche en Suisse (ou Trouvapp en France) qui permet de télécharger de nombreuses applications depuis des stores alternatifs, comme celui d’Amazon ou APKpure, notamment.

Parfois, cela permet de régler tout de suite le problème. On peut donc installer Firefox, Edge, WhatsApp ou Instagram. Mais parfois, ça ne marche pas, comme avec Strava, qui nécessite les services Google. Les sportifs devront donc attendre que Huawei propose cette application directement depuis son magasin…

Certains internautes m’ont demandé ce qu’il en était des services bancaires suisses. Là, pas de miracle, car AppSuche renvoie vers les sites internet des différents instituts, comme UBS ou Postfinance. Cette solution permet d’ailleurs aussi de consulter Google Drive ou Gmail, voire YouTube. Parfois il faut donc savoir être créatif pour bénéficier de ce bijou, qui peut faire valoir un argument de taille…

Photo: la grande claque!

L’appareil photo de ce Huawei P40 Pro nous a évidemment fortement occupés! Ce fleuron possède en effet une partie photo signée Leica pour les selfies d’une résolution de 32 mégapixels avec un capteur de profondeur en plus d’un multiple système optique principal qui comprend le capteur de 50 mégapixels ultravision en plus du grand-angle de 40 millions de pixels et d’un téléobjectif de 12 millions, couplés à un ultime capteur de profondeur 3D…

L’expérience le montre. Cette armada de capteurs est capable de travailler de concert. Elle produit non seulement de magnifiques clichés dans des conditions normales, mais aussi en basse lumière. Notre test détaillé ci-dessous le montre sans détour. Dans certaines conditions, le Chinois est clairement la nouvelle référence!

Test photo: le Huawei P40 Pro brillantissime!

A l’usage, j’ai apprécié un autofocus très rapide, une détection de scène qui doit rendre jaloux de très grands noms de la photo. En prime, cette grande facilité d’utilisation brille la nuit ou lorsque les conditions de luminosité sont défavorables. Parfois le cliché saisi en mode photo est aussi lumineux que celui capturé en monde nuit, presque à l’excès.

En mode vidéo, la caméra 4K qui peut monter jusqu’à 60 images par seconde (également en mode selfie) produit la meilleure impression. Les réglages automatiques sont très réussis, les prises fluides et le son tout à fait acceptable pour un smartphone. Vous l’aurez compris, avec son partenaire Leica, Huawei fait très fort, comme l’illustre le test photo complet tout au bas de cet article.

Précisons encore que l’éditeur de photo permet de supprimer des reflets et, grâce à l’intelligence artificielle, de supprimer jusqu’à deux passants d’une photo. Une fonctionnalité que je n’ai pas réussi à tester. En revanche, la suppression des reflets donne parfois de bons résultats, selon les conditions. En revanche, comme pour le Samsung Galaxy S20 Ultra 5G, les grandes valeurs de zoom restent perfectibles (problèmes de netteté…).

Des performances de rêves…

Pour le reste, cet appareil fait des merveilles en 5G ou en Wi-Fi puisqu’il est compatible avec la dernière norme ax ou Wi-Fi 6, de quoi tutoyer le Gigabit pour autant que les routeurs ou les antennes des opérateurs le permettent. En effet, alors qu’en 5 G Wide on ne surfe pas forcément beaucoup plus vite qu’en 4G+, le Wi-Fi ax fait des merveilles.

Comparativement à d’autres modèles compatibles, la réception Wi-Fi de ce Huawei P40 nous a semblé très réussie. Concrètement, on tutoie le Gigabit internet à proximité d’un routeur comme le Netgear Nighthawk AP120. Cela dit, même dans les meilleures conditions, sur les meilleures fréquences, sur une ligne multigagabit en fibre optique, on n’atteint pas les performances maximales promises.

Un régal au quotidien

Au quotidien, le scanner d’empreintes digitales placé sous le bel écran OLED à 90Hz fonctionne parfaitement et constitue un réel plus. L’authentification facile marche aussi à merveille. Seul bémol, le film de protection qui ne glisse pas forcément bien sous le doigt et peut parfois gêner certains mouvements sur les bords.

Enfin, précisons que cette mouture, contrairement aux modèles précédents, n’est pas livrée avec une coque de protection, même si elle est parfois offerte avec des écouteurs en France, Dommage, car l’optique dépasse tout de même passablement et ce superbe dos nacré mériterait d’être protégé. D’un autre côté, on profite pleinement de cette magnifique finition…

Faut-il craquer?

Avant toute chose, force est de constater que Huawei est devenu l’un des seigneurs de la conception et de la manufacture de smartphones très haut de gamme. Matériellement, ses fleurons ou rivalisent avec les meilleurs, voir les dépassent, notamment lorsqu’il s’agit de prendre de belles photos rehaussées à l’intelligence artificielle, quand ça plaît….

Reste la question d’Android privé des services de Google. Force est de constater qu’un geek trouvera toujours une solution pour arriver à ses fins en utilisant des services alternatifs ou des solutions alternatives. Les marchants en ligne soulignent donc régulièrement que cet appareil n’est pas un Android tout à fait comme les autres…

Pour terminer, avant de craquer, il faut savoir que Huawei propose différentes formules très avantageuses. En France, Huawei offre des écouteurs sans fil FreeBuds 3 et une coque en silicone. En suisse, chez digitec, il est possible d’acheter la version grise avec une excellente montre connectée Huawei Gt2e en bonus pour 999 francs…

Xavier Studer

Test photo Huawei P40 Pro

Test photo du Samsung Galaxy S20 Ultra 5G

Test photo Apple iPhone 11 Pro Max

Test photo Sony Xperia 5

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *